Emploi du temps d'un Arpète entre 1977 et 1979

6h20 Réveil Le réveil se faisait encore au clairon. Moi je me levais avant et faisais ma toilette dans le noir. Le clairon sonnait lorsque je partais pour le réfectoire car j'appartenais au Service Pension (J'y reviendrai plus tard)
Appel Debout au pieds de leur lit les Arpètes étaient comptés. Le Chef de chambre avait pour tache chaque matin, d'expliquer aux mêmes personnes que j'étais exempt car je préparais le petit déjeuné.

 

Toilette C'est très mauvais de se laver les dents avant le petit déjeuner et pas après.

 

Rassemblement Le Clairon sonnait, les gens couraient pour se mettre en section.
Départ pour le Réfectoire La promotion entière partait au pas vers le réfectoire. En Première année on passait deuxième.
Petit Déjeuner Les Arpètes faisaient la queue à la chaine pour prendre du beurre, du café au lait ou du chocolat servis dans des bols par les gens du service pension.
Moi je comptais les tablettes de beurre car leur nombre était limité. Les premiers me haïssaient car je les empêchait de resquiller et les derniers me haïssaient aussi car ils n'avaient jamais de beurre.
Nettoyage Retour en chambre pour la nettoyer. Moi, je restais au réfectoire pour le nettoyer et ré-approvisionner la chaine.
Rassemblement Re-Clairon, re-courir, re-section. Départ pour les bâtiment "N" en chantant le plus fort possible.
Le Jeudi on allait saluer le drapeau en face du Commandement de la Base.
8h00 Cours Seuls moments réels, Deux cours.
9h55 Casse Croute Petite pause pour avaler un sandwich.
10h10 Cours Encore deux cours.
12h10 Rapport Fin des cours du matin, on devait se rassembler à l'entrée du bâtiment dortoir (T4 pour notre promo). Le rapport, s'était le moment du courrier, des engueulades et des brimades. L'information conjuguée au militaire.
Déjeuner Re-réfectoire. Je devais faire attention aux entrées (les resquilleurs!), aux fromages et aux desserts. Il y avait toujours la même musique à la Sono: Simon and Garfunkel.
Foyer - Chambre - Vaguemestre- Compte dépôt Moment de détente, le foyer était l'endroit des appelés mais nous y étions invités. Moi, je nettoyais le réfectoire.
C'était aussi le moment d'aller à l'agence postale pour gérer notre solde royale ou d'aller en chambre pour un peu de repos.
13h40 Rassemblement Re-re-Clairon, re-re-courir, re-re-section.
La règle était: Pour tout déplacement, en section si plus de deux individus, en courant si moins.
13h45 Cours Quatre cours avec une pause au milieu.
18h00 Etude Une heure pour faire des révisions et des devoirs en classe.
19h00 Diner La seule fois de la journée où les gens pouvaient aller au réfectoire sans courir ou marcher au pas.
Moi, je travaillais au réfectoire.
21h30 Appel
Extinction des feux
Comme on n'avait pas noté le compte du matin, on nous recomptait. Cette fois-ci, il fallait montrer que nos chaussures étaient propres. Seul le chef de chambre devait être debout.
Après une berceuse au clairon, les lumières s'éteignaient toutes seules (moment magique!).

Le week-end était différent car, à supposer que nos chambres étaient au goût de l'éducateur de service, on pouvait sortir de la base... en uniforme et les mains toutes rouges car il avait fallu cirer les sols du bâtiment avec cette cire rouge qu'il fallait lustrer pendant des heures pour la faire briller.

Page PrécédentePage précédente |=| Page Suivante Page Suivante

insigne_petit.gif (893 bytes) Retour au début

Dernière Mise à jour: 28-Aug-2004